Choisir un logiciel médical

Un logiciel bien adapté à la pratique du médecin, à son environnement et à ses habitudes professionnelles permet au praticien de rester sur ce qui fait l’essentiel de son métier : écouter, examiner, réfléchir, soigner…

Pour cela il faut qu’un logiciel médical soit choisi avec intelligence.

Différents critères doivent être pris en compte, de façon évidente :

  • Bien entendu la comptabilité du logiciel avec les matériaux et le système d’exploitation du lieu d’exercice.
  • Un logiciel disposant des agréments nécessaires et de la garantie de confidentialité dont le praticien a besoin.

Toutefois on doit aussi considérer :

  • Les qualités Ux et la convivialité du logiciel : ce qui compte le plus n’est pas toujours l’ensemble des potentialités techniques mais la manière dont le logiciel médical permet de les utiliser et d’être, pour le médecin, un outil facile à prendre en main, commode dans l’utilisation quotidienne, ergonomique.
  • La présence des éléments techniques vraiment utiles et créant du gain de temps comme de la disponibilité d’esprit : un bon logiciel médical aide le médecin, il ne le remplace pas…
  • La qualité de relation avec l’entreprise qui conçoit, installe, commercialise le logiciel : un SAV efficace et rapide, des possibilités de contacts en cas de nécessité, la garantie des mises à jour et des éléments de maintenance…Une entreprise accessible, permettant, si besoin d’être en relation avec les vrais concepteurs du logiciel est souvent une garantie de tranquillité.
  • La stabilité des équipes, des prix, l’assurance d’une transparence.

Pour avancer : vérifiez qu’un contact direct est possible, demandez si des formations simples et rapides sont possibles, vérifiez la relation entre le SAV et les concepteurs, informez-vous sur les prix et la sérénité qu’ils vous offrent, faites usage du bouche à oreilles…

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn