Déserts médicaux : apporter une contribution avec des logiciels…

La question des déserts médicaux en France a différentes causes et différents aspects. En effet, l’un de ses aspects réside dans le vieillissement des médecins généralistes, un autre dans la désertification plus générale de certaines régions rurales ou dans le recul des effectifs libéraux…

La question des déserts médicaux en France a différentes causes et différents aspects. En
effet, l’un de ses aspects réside dans le vieillissement des médecins généralistes, un autre
dans la désertification plus générale de certaines régions rurales ou dans le recul des
effectifs libéraux…

Déserts médicaux…

Dans certains endroits les médecins généralistes manquent, dans d’autres c’est la pénurie de
médecins spécialistes qui est prédominante. Les maisons médicales de garde existent ici, pas
là-bas, dans certaines régions il faut plus de 50 jours pour voir un cardiologue et encore bien
plus pour un rendez-vous ophtalmologie…
Dans certains départements le problème est important : selon les données
gouvernementales
: pour exemple l’Yonne (pourtant proche de la capitale), en région sud la
Lozère dans lesquels plus de 30% des habitants éprouvent des difficultés d’accès aux
généralistes.

Accès aux soins…

Il existe d’ailleurs un indicateur lié à l’accès aux soins : « …. Dans ce contexte de dégradation
d’accès spatial aux soins, l’état a décidé de mettre en place un indicateur statistiques pour identifier
les déserts médicaux. Cet indicateur s’appelle l’APL: (…) comme Accessibilité Potentielle Localisée
(…qui mesure) l’adéquation spatiale entre l’offre et la demande de soins de premier recours. (…)
L’APL permet d’évaluer, pour chaque commune et pour une année précise, le niveau d’accès aux
médecins généralistes de ses habitants (avec) les données de l’assurance-maladie (SNIIR-AM) ainsi
que les données de population de l’Insee. »
Des solutions existent : augmentation du nombre de médecins formés, revalorisation du
travail des généralistes, accueil de médecins étrangers, délocalisation de services pour
favoriser le retour de l’emploi en région voire évolution des réglementations etc… L’une des
multiples pistes est aussi de favoriser l’installation et le confort de travail des médecins en
régions désertifiées, ainsi certaines communes offrent des aides incitatives pour attirer des
praticiens dans des régions souvent très belles par ailleurs.

L’aide du logiciel…

AD.SION et MED’OC ont, depuis maintenant longtemps, apporté (et continueront de faire)
une contribution à ces incitations :
Ainsi MED’OC propose des partenariats aux régions et les communes en mal de médecins
afin d’offrir un accès gratuit aux médecins ou maisons médicales de garde qui s’installent
dans ces lieux où la difficulté d’accès aux soins est un souci (voire un danger) pour les
habitants et un handicap pour le développement des régions.
MED’OC logiciel est aussi l’assurance pour les médecins de ces communes d’une hot line de
proximité, rapide efficace, avec l’aide de ceux-là même qui, en région Occitanie ont conçu le
logiciel.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn