Logiciel référencé SEGUR 2023

Un logiciel rapide à prendre en main


Un bon logiciel médical ne doit pas nécessiter une prise en main complexe et trop
longue. Exercer la médecine consiste d’abord à consacrer du temps aux patients, aux
examens et à la réflexion pour effectuer les bons diagnostics. Un logiciel, doit être
performant mais ne pas demander trop de temps ou engager, même pour de bonnes
intentions, un fonctionnement trop complexe.
Intuitif, ergonomique, efficace, complet voilà les premières exigences que l’on peut
avoir vis-à-vis de son logiciel. A ce titre, comme souvent, le mieux est l’ennemi du
bien…

Être accompagné avec son logiciel médical.


Par ailleurs, la possibilité d’être formé pour une bonne prise en main ou une
utilisation optimale y compris lors d’évolutions est un point important. L’éditeur du
logiciel doit être en capacité de rendre son client très vite efficient sur son outil.
Accompagnement, capacité à expliquer, à former sont toujours indispensables.

qualités d'un logiciel médical

Un logiciel fiable, un SAV réactif.


Un logiciel doit être fiable. Pour cela, il doit avoir les agréments nécessaires, bien
entendu, mais aussi, et c’est un point important, disposer d’un SAV efficace qui
répond de façon rapide et performante. Dans l’idéal -et ce n’est pas toujours le cas-
le SAV doit être assuré par des intervenants qui connaissent parfaitement le logiciel,
mieux encore si possible (c’est le cas de Med’Oc) par ceux qui l’ont conçu.
Pas de perte de temps, ni de stress, réponses professionnelles et rapides : l’essentiel
est là.

Un logiciel médical adapté, adaptable.


Un bon logiciel doit avoir été conçu avec l’aide des praticiens et de ses utilisateurs
potentiels. Cette qualité doit aussi apporter la possibilité au logiciel d’être adapté à
certains situation d’exercice (maisons médicales de garde, médecine hospitalière) ou
à certaines spécialités (Med’Oc, par exemple, dispose d’un outil adapté à
l’ophtalmologie).

Un logiciel à la bonne heure.


Un logiciel performant doit aussi savoir comporter des évolutions tenant compte des
besoins et des pratiques. A ce titre, il s’agit toujours de proposer un logiciel au
service du praticien (et surtout pas l’inverse !). Un bon logiciel ne fait pas la
révolution pour lui-même, ses concepteurs doivent veiller aux évolutions nécessaires,
trier entre l’essentiel, l’utile et l’éventuel superflu pour être toujours dans le bon
timing. L’une des actualités sur cet aspect – mais pas la seule- c’est le SEGUR du
numérique. Le bon logiciel est à l’heure du numérique, et c’est le cas de Med’OC.

17 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous voulez en savoir plus ? Un membre de la direction d’A.D.SION éditeur de med’Oc, se fera un plaisir de vous renseigner

A.D.SION INFO SANTÉ

 FUTURE BUILDING II 
1280 Avenue des Platanes
Boirargues 
34970 LATTES
04 67 65 44 49